BCE : les taux directeurs restent stables, une baisse n’est pas à l’étude pour le moment

BCE : les taux directeurs restent stables, une baisse n'est pas à l'étude pour le moment
© stock.adobe.com
Contrairement à la FED, la BCE n’évoque pas une prochaine baisse de ses taux directeurs.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 420€ cumulés au 25 février 2024 (3 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Commentaire sur l’annonce de taux de la BCE par Victor Trokoudes, PDG et fondateur de Plum.

Taux BCE stables

L’annonce faite aujourd’hui par la BCE n’est pas une surprise, dans la mesure où il était largement attendu que les taux soient maintenus. Le défi de Mme Lagarde était de reconquérir le discours de taux plus élevés pendant plus longtemps face à des conditions de marché qui se détendent, d’autant plus que l’inflation de base est encore supérieure à l’objectif de la BCE.

La réaction des marchés nous dira si elle y est parvenue.

Le récent assouplissement des conditions financières rend plus difficile pour la BCE de maintenir son efficacité dans la maîtrise de l’inflation, et la BCE se méfiera sans doute de la fuite en avant des marchés.

Taux d’intérêt directeurs de la BCE

Le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeureront inchangés, à respectivement 4,50 %, 4,75 % et 4,00 %.

Taux fixes directeurs de la BCE (au 19 décembre 2023)Taux
Taux de refinancement4.50 %
Taux de dépôt au jour le jour4.00 %
Taux de prêt marginal au jour le jour4.75 %

Ainsi, la BCE n’a pas souhaité ajouter de nouvelles tensions sur les marchés monétaires, afin de ne pas alourdir le climat économique actuel.

Néanmoins, l’Europe a de réelles raisons d’être optimiste.

Les marchés boursiers s’en font l’écho. Le DAX allemand, par exemple, a atteint un nouveau record la semaine dernière, les actions italiennes sont au plus haut depuis 15 ans et plus largement l’indice régional STOXX Europe 600 s’est également approché de niveaux records. Cela s’explique par le fait que la BCE a progressé plus rapidement que les États-Unis et le Royaume-Uni dans la réduction de l’inflation pour atteindre les objectifs de la banque centrale.

En passant de 2,9 % en octobre à 2,4 % en novembre, l’inflation en Europe a atteint son rythme le plus lent depuis juillet 2021. Cela laisse présager que les taux commenceront à baisser plus rapidement dans l’UE également. Les marchés tablent ainsi sur environ cinq baisses de 130 points de base de la part de la BCE, la première étant prévue dès le printemps de l’année prochaine. Quel que soit le calendrier des baisses de taux, le fait que la BCE ait réussi à maîtriser l’inflation signifie qu’elle dispose d’une plus grande marge de manœuvre pour augmenter le rythme des baisses de taux si les vents contraires s’intensifient.

Dans ce contexte, il est important que les Européens s’assurent que leur épargne croît en termes réels, en veillant à ce que leurs liquidités rapportent des taux d’intérêts adéquats. Or, les grandes banques ne répercutent qu’une fraction de l’augmentation du taux de la banque centrale depuis 2022. Une alternative de plus en plus populaire à ces comptes d’épargne traditionnels est constituée par les fonds du marché monétaire, qui offrent un rendement qui suit généralement de plus près les taux de la banque centrale. Des fintechs comme Plum rendent cette option plus accessible et il est essentiel que les épargnants considèrent toutes les options disponibles afin que leur argent travaille dur pour eux.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article BCE : les taux directeurs Publiez votre commentaire ou posez votre question...

BCE : les taux directeurs restent stables, une... : à lire également

BCE : les taux directeurs restent stables, une... : Mots-clés relatifs à l'article