Bourse : les marchés misent beaucoup sur les vaccins, alors que cela ne changera rien

Le vaccin contre la grippe saisonnière existe, et cela n’empêche pas 15.000 morts en France chaque année. Les marchés semblent donner beaucoup d’importance aux vaccins, alors que ces derniers ne mettront pas un terme à la pandémie.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 740€ cumulés au 28 mai 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Paris a gagné 1,20% vendredi, Londres 1,29% et Francfort 0,82%. Sur les cinq jours, ses placescèdent respectivement 0,53%, 1% et 2%.
Au cours des cinq derniers jours, les marchés ont été "dominés par l’attentisme" avant l’élection présidentielle américaine et sur fond de négociations autour d’un plan de relance économique aux États-Unis, jugent les analystes d’Edmond deRothschild.
Au niveau sanitaire, si les mesures de restrictions se multiplient en Europe, "les communications des laboratoires Pfizer et Moderna permettent de penser qu’un vaccin pourra être approuvé pour une utilisation d’urgence d’ici la fin de l’année", continuent-ils.

L’industrie en forme

Cette nouvelle a favorisé les valeurs industrielles, dépendantes de l’activité économique. Ces entreprises ont en plus été renforcées par l’indicateur PMI du cabinet Markit dans la zone euro.
En octobre, il a montré que l’activité industrielle a continué de progresser, au contraire des services, bien plus touchés par les mesures mises en place pour tenter d’endiguer l’épidémie.
Aux Etats-Unis, tous les indices de Wall Street évoluaient en baisse à 19H00 .
Sur le marché de la dette, les taux souverains ont terminé en légère baisse.

L’AVIATION SUPERSONIQUE

Le groupe aérien IAG, propriétaire de British Airways, a pris 3,96% à 109,00 pence, aidé par les nouvelles entourant les traitements contre la pandémie. En France, Airbus a demandé à ses fournisseurs "de se préparer à une potentielle reprise du marché", même si la cadence de production restera réduite jusqu’à l’été 2021 au moins. Le constructeur a bondi de 5,55% à 68,03 euros, et Safran de 5,64% à 96,58 euros.
A Francfort, le titre du fabricant de composants de moteurs d’avions MTU Aero Engines a gagné 6,71% à 169,30 euros et la compagnie Lufthansa s’est élevée de 5,52% à8,49 euros.

LES BANQUES FINISSENT BIEN

La séance a été faste pour les banques. A Londres, Barclays a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre malgré la pandémie et son titre a bondi de 6,96% à 111,54 pence.
En Allemagne, Goldman Sachs a relevé sa recommandation pour la Commerzbank, deuxième plus grosse institution du secteur national. Elle a grimpé de 2,05% à 8,12 euros.
La tendance a aussi concerné Paris, où BNP Paribas a avancé de 2,81% à 33,50 euros, Crédit Agricole de 1,87% à 7,52 euros et Société Générale de 1,93% à 12,75 euros.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Bourse : les marchés misent Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Bourse : les marchés misent beaucoup sur les... : à lire également

Bourse : les marchés misent beaucoup sur les... : Mots-clés relatifs à l'article