Le CAC40 se paie le luxe d’une belle baisse cette semaine : -3.9%

Plus belle gamelle pour le CAC40 sur une semaine depuis octobre 2020. Aucune surprise, après l’envolée des valeurs du luxe et les annonces du renferment du marché chinois sur soi-même...

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 500€ cumulés au 13 juin 2024 (3 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Toujours pas de souci pour les marchés financiers

La baisse des indices cette semaine, notamment celle du CAC40, de -3.9% n’est pas encore un signe de changement de tendance. Les niveaux des indices sont pratiquement à leur plus haut. Le DAX n’est pas loin de ses 16.000 points et l’indice italien a retrouvé une santé. Si le CAC40 s’est pris un peu plus les pieds dans le tapis, c’est tout simplement que les valeurs du luxe sont moins enclines à supporter la baisse de la richesse des Chinois, leurs clients principaux.

Bientôt la fin de l’open bar ?

Non ! Loin de là, mais la FED pourrait freiner ses ardeurs à maintenir les marchés financiers à bout de bras sur ces niveaux ubuesques. Un retour à la réalité tout en douceur est souhaité. C’est pourquoi pas de krach en vue, tout sera fait pour que les Américains n’y perdent pas des plumes. En revanche, de ce côté de l’Atlantique, comme habituellement, ils pourront largement joué la baisse des marchés. Avec les freins de la Chine sur son économie, et les vagues rumeurs d’une nouvelle vague de pandémie, la coupe est pleine.

Si la BCE s’y met, les marchés vont valser à la baisse...

Comme la FED n’est pas vraiment douée pour ses interventions, la BCE, qui ne dit que suivre la FED, n’est donc pas plus douée. Si la FED décide donc réellement d’arrêter d’injecter 120 milliards de dollars tous les mois pour, au final, maintenir l’économie en état, la BCE devra couper ses plans machiavéliques sur l’euro. Et à ce moment, retour au monde réel, les valorisations des sociétés devraient revenir à des critères rationnels. Ajoutez de l’inflation incontrôlée, un peu de pandémie, et votre soufflet va retomber dans quelques semaines... Avant de repartir sur des recettes de Noël, et de nouvelles promesses d’une reprise économique.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Le CAC40 se paie le luxe (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Le CAC40 se paie le luxe d’une belle baisse... : à lire également

Le CAC40 se paie le luxe d’une belle baisse... : Mots-clés relatifs à l'article