Où va la bourse ? - 0.77% sur cette semaine, c’est grave docteur ?

Où va la bourse ? - 0.77% sur cette semaine, c'est grave docteur ?
© stock.adobe.com
Les marabouts, journalistes financiers et autres apprentis devins sont formels : la bourse peut rebondir en septembre, tout comme elle peut baisser. Les sages ont parlé... Il suffit de suivre leurs conseils.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 480€ cumulés au 17 avril 2024 (4 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Où va la bourse ?

Si quelqu’un vous indique où va la bourse, surtout ne l’écoutez pas. Il n’en sait rien ! Et dire que certains font des émissions de 2 heures pour argumenter sur l’évolution possible des marchés financiers, franchement... Personne ne peut prédire l’évolution des marchés, tout simplement. Ceux qui pensent le savoir ont simplement une chance sur deux... Et ne vont retenir que les tirages favorables de leurs prévisions.

Mais le mois de septembre est souvent le plus faible de l’année...

Pas de marc de café, mais quelques statistiques historiques, qui ne permettent pas de prédire l’avenir. Mais les faits sont là, et parfois têtus. Ainsi, Ben Laidler, Global Market Strategist chez eTORO le confirme, le mois de septembre est généralement baissier. Pourquoi ? Parce que les publications des entreprises sont effectuées toujours au même moment de l’année. Cela s’appelle la saisonnalité sur les marchés financiers. L’emballement après la publication retombe par la suite. Aisni, eToro a analysé 15 des plus grands indices boursiers mondiaux sur une moyenne de 50 ans. Le rendement typique du mois de septembre a été une chute de 1,1 %, de loin le pire des trois mois de baisse moyenne observés. Aucun des marchés analysés n’a été positif. La plus grande faiblesse a été observée dans les actifs plus petits et plus volatils, en particulier le FTSE MIB italien, le DAX allemand et le FTSE 250 mid-caps britannique. La saisonnalité des marchés boursiers américains était inférieure à la moyenne mondiale.

Et sinon, non, un ver n’est pas dans la pomme...

La décision de l’administration chinoise d’interdire l’usage de l’iPhone (et de tout autre smartphone de marque étrangère) à ses hauts fonctionnaires et employés gouvernementaux a laissé des traces en Bourse, en particulier sur Apple. La marque à la pomme, qui souffre aussi des craintes sur les taux, a vu son titre chuter de 6,4% en deux jours, avant de rebondir de 1% vendredi.

OR noir

L’inflation is back again ! Les prix de l’énergie vont encore grimper et avec l’hiver qui approche, cela va encore valser. La récente remontée des cours du pétrole, en réaction à la décision de Moscou et Riyad de prolonger la réduction de leur production, a relancé les craintes sur l’inflation.

Taux d’intérêts

Le baromètre FedWatch de CME, basé sur les contrats futures sur FED funds, estime à 93% la probabilité d’un maintien des taux entre 5,25% et 5,5% ce mois-ci. Si mouvement il y a, il pourrait intervenir en novembre et porterait la nouvelle fourchette entre 5,5% et 5,75%.

NVIDIA, Palantir...

Le soufflé retombe déjà ? Non, trop tôt... Mais l’engouement pour l’IA est clairement trop marqué. Personnellement, pour avoir bossé dans le secteur de l’IA (quelques mois seulement), je n’y crois pas une seule seconde. Tant les attentes de population sont loin de ce que l’IA peut réaliser. Nous en sommes toujours au stade de l’illusion. Faire croire que les machines peuvent réfléchir... Mais dans les faits, nada. Les fonds investis dans le secteur de la Tech ont connu une décollecte au cours de la semaine qui s’est terminée le 6 septembre. L’engouement autour de l’IA, qui avait porté aux nues certaines valeurs, comme Nvidia ou Palantir, retombe, lui aussi. D’après BofA Global Research, les prix du pétrole, la vigueur du dollar américain, les rendements obligataires et le resserrement des conditions financières constituent des menaces pour les actifs risqués en septembre et en octobre.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Où va la bourse ? - 0.77% sur Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Où va la bourse ? - 0.77% sur cette semaine,... : à lire également

Où va la bourse ? - 0.77% sur cette semaine,... : Mots-clés relatifs à l'article