Crédit immobilier : chute du volume octroyé en mars, crise oblige, avec une remontée des taux encore modérée

Le nombre et le montant total des nouveaux crédits immobiliers a chuté en mars face à la crise économique et sanitaire du coronavirus, montrait jeudi l’étude mensuelle de référence, le niveau moyen des taux enregistrant par ailleurs une légère hausse.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 740€ cumulés au 28 mai 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

France : les emprunts immobiliers chutent en mars, face au coronavirus

"Avec le déclenchement de la crise du Covid-19, le mois de mars a été très perturbé" a résumé dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement-CSA. Le premier organisme regroupe les principales banques françaises, le second est un institut d’études de marché. Depuis la mi-mars, les Français sont contraints de rester chez eux et de nombreux commerces ont dû fermer, afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Cette situation a logiquement pesé sur le marché immobilier, même s’il est encore trop tôt pour mesurer précisément la chute des transactions.

En mars, le nombre de nouveaux prêts immobiliers a chuté de 13,9% enFrance par rapport à un an plus tôt, selon les chiffres de l’observatoire. Ce net déclin ne s’est pour l’heure pas accompagné d’une nette évolution des taux d’intérêt accordés en moyenne. Depuis l’an dernier, ils évoluent à des niveaux historiquement bas, répercutant la politique de crédit facile de la Banque centrale européenne .

Le mois dernier, le taux moyen s’est établi à 1,14%. C’est une légère hausse par rapport à février, quand il était de 1,13%, mais cela reste très proche du plancher historique, atteint à 1,12% en novembre. Ce chiffre mesure néanmoins mal la réaction éventuelle des banques à la crise liée au coronavirus et les données d’avril en donneront une meilleure idée, le temps que soient adaptés les barèmes. Plusieurs courtiers ont déjà évoqué une tendance à la hausse, même s’ils la jugent limitée.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Crédit immobilier : chute du Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Crédit immobilier : chute du volume octroyé en... : à lire également

Crédit immobilier : chute du volume octroyé en... : Mots-clés relatifs à l'article