Crise du logement (social, étudiant, primo-accédant) : le jeu des 7 mesures de l’exécutif pour 2024

Crise du logement (social, étudiant, primo-accédant) : le jeu des 7 mesures de l'exécutif pour 2024
© stock.adobe.com
La crise du logement s’empile avec la crise immobilière, le gouvernement avance 7 mesures pour tenter d’aplanir les difficultés.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 740€ cumulés au 28 mai 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

[sommaire]
E. Borne a confirmé cette semaine une série de sept mesures, déjà annoncées précédemment, mais de façon distincte. Voici le récapitulatif de ces 7 mesures du gouvernement pour 2024.

1️⃣ PTZ 2024

Le prêt à taux zéro prolongé jusqu’en 2027, mais avec une version revue et corrigée. Le capital prêté via le PTZ grimpe ainsi jusqu’à 100.000€, et la quotité change. Aussi, pour répondre au resserrement du crédit bancaire, le gouvernement a décidé de prolonger le prêt à taux zéro jusqu’en 2027. Ce qu’elle qualifie de "choix fort du gouvernement" met à disposition "800 millions euros par an pour soutenir l’accès à la propriété des ménages modestes, mais aussi des classes moyennes puisque 6 millions de Français supplémentaires y seront éligibles", détaille Elisabeth Borne.

2️⃣ Révision des zones tendues

Couplée avec la mesure du PTZ, davantage de communes dans la révision des zonages, dès le 1er janvier 2024. La révision des zonages déjà lancée a permis "à 154 communes représentant 4,5 millions d’habitants de passer en zone dite tendue". Seront intégrées dans cette extension "les communes qui ont des opérations d’intérêt national ou des grands projets d’industrialisation, comme ici à Dunkerque". Grâce à cette extension, le gouvernement pourra soutenir "le logement neuf dans ces territoires où les besoins sont importants". La ministre a également annoncé "que nous allons engager dans les prochaines semaines une deuxième extension de ce zonage pour permettre à davantage de communes d’en bénéficier".

3️⃣ Logements sociaux

1,2 milliard d’euros de financement pour les logements sociaux. Avec les bailleurs sociaux et Action Logement, "nous sommes engagés pour sécuriser la production de logements sociaux et financer la rénovation urbaine dans les prochaines années". Le gouvernement a fixé une "trajectoire ambitieuse de rénovation de logements sociaux" avec 1,2 milliard d’euros de financement sur trois ans. La Première ministre ajoute qu’ils ont pris "des mesures fortes pour faciliter l’accès au logement des salariés", comme la garantie Visale, qui bénéficiera à "1 million de personnes supplémentaires d’ici 2027".

4️⃣ Logements étudiants

35 000 nouveaux logements étudiants d’ici 2027. Pour offrir aux étudiants des réponses adaptées, Elisabeth Borne a demandé aux ministres Sylvie Retailleau et Patrice Vergriete de définir "un plan ambitieux sur le logement étudiant. Ce plan sera présenté dans les prochains jours". Elle avance néanmoins que ce plan mènera à la construction de 35 000 nouveaux logements étudiants d’ici 2027. Un délégué interministériel a été nommé pour mettre en œuvre ce plan.

5️⃣ Rachats de logements

Un deuxième plan de rachat de logements en 2024. Pour éviter l’arrêt de certains programmes immobiliers, un plan de rachat de près de 50 000 logements par la Caisse des dépôts et Action Logement a été mis en place. "Cette mesure a montré son efficacité, c’est pourquoi j’ai demandé au ministre du logement de travailler sur un deuxième plan de rachat pour 2024 en mobilisant davantage d’opérateurs", annonce Elisabeth Borne qui ajoute : "cela doit permettre de soutenir le secteur et de sécuriser de nouveaux programmes".

6️⃣ Opérations logement

Accélérer les opérations logement. Pour soutenir la production de logements là où les besoins sont les plus importants, "nous avons décidé de sélectionner 20 territoires engagés pour le logement d’ici la fin de l’année". L’objectif : accélérer les opérations d’aménagement "là où l’offre de nouveaux logements doit être particulièrement soutenue". Ces territoires vont être sélectionnés "à partir de remontées locales" et les "moyens nécessaires" seront mis "pour accompagner la production de logements de 30 000 nouveaux logements d’ici trois ans". "Nous proposerons au Parlement de prendre des mesures d’exception pour accélérer ces opérations", précise la Première ministre.

7️⃣ Logement locatif intermédiaire

Développer le logement locatif intermédiaire pour les classes moyennes. Une série de mesures pour développer le logement locatif intermédiaire pour les classes moyennes ont été prises. Dans les territoires de réindustrialisation, comme Dunkerque, "ces logements pourront accueillir les nouveaux salariés, ils permettront également d’offrir de nouveaux services abordables pour les personnes âgées et les étudiants", avance Elisabeth Borne. Dès la semaine prochaine, l’État va signer "avec les opérateurs de logements locatifs intermédiaires : les bailleurs sociaux, la caisse des dépôts, Action Logement et d’autres investisseurs institutionnels, comme les assureurs, un plan de développement du logement locatif intermédiaire". Cet engagement permettra de "doubler la production de ce type de logements pour atteindre plus de 30 000 parents d’ici 2026". Cela requiert "un effort supplémentaire d’un milliard d’euros". L’État et la Caisse des dépôts mobiliseront 500 millions d’euros.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Crise du logement (social, Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Crise du logement (social, étudiant, primo-accédan : à lire également

Crise du logement (social, étudiant, primo-accédan : Mots-clés relatifs à l'article