Crise historique du marché de l’immobilier neuf : l’exécutif sous pression

Crise historique du marché de l'immobilier neuf : l'exécutif sous pression
© stock.adobe.com
La crise du marché de l’immobilier neuf actuelle est historique pour la fédération des promoteurs immobiliers.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 560€ cumulés au 16 avril 2024 (5 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Le candidat Macron en avait fait un argument de campagne présidentielle : lutter contre la rente immobilière. Mission accomplie. Désormais, il ne reste que le chemin inverse à effectuer pour tenter de gommer les effets sur la crise actuelle du logement.

Crise du logement, avec l’écroulement du marché du neuf

Le constat des promoteurs immobiliers (FPI France) est sans appel : de moins en moins d’offres et de moins en moins de demandes ! Avec 186 200 autorisations de logements neufs collectifs, 2023 est une des pires années pour le logement collectif. Seule l’année 2020 présentait un niveau comparable (186 400) selon les chiffres de l’État. Même autorisés, les projets ne se concrétisent pas forcément. Seuls 135 400 logements collectifs auront été commencés sur l’année.

(c) FPI France

Au total, moins de 100 000 logements collectifs neufs ont été vendus, alors qu’en période normale, ce sont près de 160 000 logements qui trouvent acquéreurs. Pire, les ventes aux particuliers s’érodent de trimestre en trimestre. Au T4 2023, elles sont trois fois inférieures à leur niveau d’avant Covid.

Pour Pascal Boulanger, Président de la FPI France : « Cette conjoncture ne laisse entrevoir aucun signe avancé d’un retournement favorable dans les six prochains mois. Le logement neuf soumis à des contraintes externes conjoncturelles (hausse des taux, hausse des coûts) vit maintenant une crise structurelle. La crise alimente la crise : la baisse des ventes constatée aujourd’hui conduit au gel ou à l’abandon d’opérations nouvelles. Une pénurie de logement se profile à moyen terme ».

Crise de l’immobilier

Les ventes aux investisseurs particuliers ont été divisées par 2 en 2023 et sont inférieure de plus de 70% à leur niveau de 2017. Les ventes totales de logements collectifs neufs présentent une baisse à deux chiffres pour la deuxième année consécutive (-26%). Les réservations nettes au détail baissent de 38,4% sur un an. Hausse des taux, critères restrictifs du Haut Conseil de Stabilité Financière, annonces du gouvernement concernant la fin programmée du Pinel ou le recentrage du PTZ, tout œuvre pour bloquer le marché du logement collectif neuf.

Pour Pascal Boulanger, Président de la FPI France : « Sans surprise, tout le secteur subit une crise structurelle avec désormais son cortège de faillites et de plans de licenciements. Plus grave encore, les Français sont de plus en plus souvent contraints de renoncer à un emploi faute de trouver un logement. Le secteur de la construction neuve est désormais face à un marché sans offre et sans demande. Monsieur le Premier Ministre, pour résoudre cette crise il faut certes agir sur l’offre, mais avant tout sur la demande. M. Kasbarian, vous êtes le ministre de la dernière chance ! Vos décisions doivent permettre d’éviter que cette crise du logement ne se transforme en une crise sociale incontrôlable ».

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Crise historique du marché de Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Crise historique du marché de l’immobilier neuf... : à lire également

Crise historique du marché de l’immobilier neuf... : Mots-clés relatifs à l'article