Indice de référence des loyers (IRL) : la hausse des loyers plafonnée à +3.50% jusqu’en avril 2024

Indice de référence des loyers (IRL) : la hausse des loyers plafonnée à +3.50% jusqu'en avril 2024
© stock.adobe.com
Au 3e trimestre 2023, l’indice de référence des loyers (IRL) fixé par l’Insee s’élève à 141,03 (contre 140,59 au 2e trimestre), une évolution qui sera limitée à 3,5 % jusqu’en avril 2024.

Publié le

🎁 Offres de bienvenue des banques : 700€ cumulés au 30 mai 2024 (4 offres)

Il ne s’agit évidemment pas de cumuler toutes ces offres pour empocher ces primes en euros. Ces offres de bienvenue sont toutes soumises à des conditions de souscription, parfois obligeant à faire du compte courant ouvert, son compte principal. Toutefois cela devrait permettre de choisir sa banque plus sereinement, en connaissance des offres de la concurrence.

Au 3e trimestre 2023, l’indice de référence des loyers (IRL) fixé par l’Insee s’élève à 141,03 (contre 140,59 au 2e trimestre). Une évolution qui sera limitée à 3,5 % jusqu’en avril 2024 afin de prendre en compte le niveau d’inflation élevé.

Le dernier indice de référence des loyers a été publié par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) le 13 octobre 2023. Il s’agit de l’IRL du 3e trimestre 2023 qui est établi en métropole à 141,03. Il est en hausse par rapport à l’IRL du 3e trimestre 2022 (+ 3,49 %). L’IRL détermine les plafonds d’augmentation annuelle des loyers que les propriétaires peuvent exiger de leurs locataires, lorsque le bail comporte une clause de révision annuelle des loyers. Si une clause du bail le prévoit, le loyer peut être révisé une fois par an à la date indiquée au bail ou, à défaut, à la date anniversaire du bail.

Des hausses de loyers supérieures à l’IRL

Pour les petites surfaces (studios et T1), les hausses moyennes de loyers sont supérieures à l’IRL.

Les loyers en France}}}
Immobilier : moyenne des loyers en France
Loyers : moyenne nationale (fin juin 2023)
Loyer, tous logements confondus (en €/m2)14.31 €
Loyer, studios et T1 seuls (en €/m2)18.60 €
Hausses de loyers 2e trimestre 2023 vs T2 année N-1
Loyer, tous logements confondus (en %)+3.10%
Loyer, studios et T1 seuls (en %)+3.38%
source données Clameur (novembre 2023)

Logements étudiants : des hausses de loyers de +13.6% à Saint-Etienne

Selon les données publiées par Clameur, à Saint-Etienne, les étudiants qui cherchent à louer un appartement d’une pièce ont vu les loyers exploser de 13,6% sur un an. Ces très fortes hausses de loyers sur les studios et T1 sont possibles car ces communes n’imposent pas encore d’encadrement de loyers.

Villes où la hausse des loyers au 2e trimestre 2023 dépasse les 10% (Studios et T1)
VillesHausses de loyers sur un an
Saint-Etienne +13,6%
Nice +11,7%
Amiens +11,6%
Saint-Nazaire +10,9%
Aix-Les-Bains +10,5%
Annecy +10,3%
Le Mans +10,2%

Comment expliquer ces hausses de loyer supérieures à l’IRL ?

L’IRL encadre les hausses de loyers pour un bien loué. Lors d’un changement de locataire, si le bien loué ne se situe pas dans une commune soumise à l’encadrement des loyers, le bailleur peut fixer un nouveau loyer avec la hausse de son choix. Les règles du DPE, imposant de ne pas augmenter les loyers pour les passoires thermiques les plus mal notée peut également s’imposer.

IRL fixé jusqu’en avril 2024

La loi n° 2022-1158 du 16 août 2022 portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat introduit un plafonnement temporaire et dérogatoire de la variation de l’IRL pour les indices du 3e trimestre 2022 au 1er trimestre 2024 : la variation en glissement annuel de l’IRL ne pourra pas excéder 3,5 %. Cette mesure vise à limiter la charge des dépenses liées au logement sur les ménages. Concernant les révisions de l’IRL entre octobre 2022 et avril 2024, la hausse est ainsi plafonnée à :

  • 3,5 % en métropole ;
  • 2 % à en Corse
  • 2,5 % en Outre-mer.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Indice de référence des (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

10128  commentaires (les commentaires anciens de plus de 2 ans ne sont plus considérés)